PLUS RÉCENT BLOGS

Plus récent · Plus vu · Plus commentés
Timeline:
Montré 1 à 24 de 86 Articles de blog.
La bonne période pour vos photos et vidéos!
Vues: 193 · Ajouté: 55 jours avant

L'été est là, vos mères sont plus légèrement vêtues, parfois elles se baladent à poil ou font la sieste toutes nues alors c'est l'occasion de faire de bonnes photos et vidéos en caméra cachée pour nous faire profiter de tout ça. A vos appareils les gars, et faites-nous de beaux reportages !

ma soeur
Vues: 488 · Ajouté: 147 jours avant

J'étais avec mes amis lors d'une fête à la maison, ma soeur est venue à notre fête nous avons eu quelques verres, ma soeur a eu une idée! joue avec la bouteille! à la fin nous étions tous nus! ma sœur a commencé à nous embrasser, puis a commencé la recherche de notre bite! alors el a passé tous mes amis! aujourd'hui nous avons souvent des relations sexuelles avec ma femme et ma soeur,et parfois avec quelques amis!!

re
Vues: 214 · Ajouté: 187 jours avant

bonjour je pratiqué l'inceste en question frère soeur
J'ai écrit quelques textes érotiques là dessus, mais j'aimerai bien correspondre par Mail ou MP avec d'autres personnes branchées sur le même sujet afin, pourquoi pas, d'écrire une histoire à 4 mains ou entamer une correspondance coquine type "jeu de rôle".
Je précise, en ce qui me concerne ce serait plutôt dans le rôle du père!moloses236 plus tard nom tel!

ma mere au camping
Vues: 794 · Ajouté: 193 jours avant

Il y a plusieurs années de cela, nous étions parti en vacance en camping, il y avait ma mère, ma cousine,un couple d'amis a ma mère leur fils (Julien) et moi...
j'avais environ 12 ans et Julien en avait 13, le premier jour après avoir passé notre après midi a la plage nous sommes parti a la douche... ma mère était déjà sous la douche, mais je ne savait pas dans quelle cabine, mon pote Julien entre dans une des douches et moi je prend celle qui était a coté... Dans les parois des douches il y avait des trous, la je me penche et je vois mon copain en train de se masturber, il regardait par un trou dans l'autre douche ....
Quand je suis sortie de la cabine, j'ai vu que Julien avait maté la douche de ma mère et qu'il c'était branlé en la voyant nue ....

je baize ma mere dans levap
Vues: 1123 · Ajouté: 324 jours avant

Bonjour voici mn histoire qui une histoire vrai g 25ans je sui un jh tre cho donc.voila un soir jetai trankil a regarde la télé au salon kan ma mère rentre de soire deja tre tre ivre je lui propose de fummer un Petar aval d aller nous coucher on films elle sendorma sur le cannape une vrai loque completemen dans levap g décider de la porte a sa chambre pour en profiter tjour aucun signe de vie lol je lai donc mise a poil âpre g commence a k ambrasse oui a lui lecher les sain aucun signe toujour dans levap alor jme sui mi a lui touche la chate elle mouillai Ste salope mai pa de capote donc je ne lui baise pa la chate je la mai sur le cote et commence a lui lecher l anus toujour pa de mouvemen de sa par a peine quelque petit brui je lui mai des doit dans l'anus et la chate 2 dans chaque âpre un l'Open je decide de lui baizer l'anus je commence a rentre doucemen dans ma mère je la baize tou d'ou emen pendab 20mn kan g senti ma décharge arrive je sorti d elle pour jouir dans les dras voila mn histoire jspr que cou me croire et penssrrai pa a un fake

Marseillan 15 fin
Vues: 439 · Ajouté: 366 jours avant

Je continue de la lécher en descendant jusqu'au vagin qui de nouveau ruisselle. J'y mets un doigt et ma bouche remonte vers son anus. Je l'embrasse à pleine bouche. Ses gémissements redoublent. J'abandonne cette position et me place derrière elle le sexe devant son anus légèrement dilaté. Je pousse et mon sexe s'enfonce dans son rectum en dilatant l'anus au passage. Je commence mes va et vient. Doucement au début. La vision de mon sexe disparaissant dans le derrière de ma mère me fait croire que je rêve. Son anneau rectal enserre ma queue. Mes coups de reins deviennent plus forts et plus rapides. Maman, la tête dans le duvet hurle bouche fermée. Cette fois c'est moi qui jouis le premier. Ma semence va se répandre dans son rectum. Je continue car je vois bien que maman n'a pas eu d'orgasme. Heureusement mon sexe reste suffisamment rigide pour continuer le coït anal. Tout à coup elle se cabre, son corps tout entier tremble. Je lui glisse une main devant sur sa chatte que je masturbe. C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase! Maman ne peut plus se retenir. Elle jouit. Elle est comblée et moi aussi! Je retire mon membre de son intimité la plus cachée. Et nous nous allongeons sur le dos. Maman se met sur un coude et m'embrasse "Merci, mon chéri, c'était encore merveilleux". " je t'aime maman"."moi aussi, je t'aime mon chéri. On se repose un peu maintenant?".

Marseillan 13
Vues: 253 · Ajouté: 366 jours avant

Quand elle peut elle  le saisit pour le guider vers sa chatte. Mon sexe la pénètre et elle s'assoit sur moi. Je sens comme une douleur dans ma verge et je grimace. Affolée maman me demande "Je te fais mal mon trésor?"."Non, ma moumoune, ne t'inquiète pas ça va,  j'ai été un peu surpris, c'est tout". Mais je ne la trompe pas, elle sait que j'ai eu mal, c'est pourquoi elle dégage légèrement mon sexe de sa chatte avant de revenir doucement et commencer à aller et venir sur moi. Cette fois la douleur est passée et je retrouve le confort de son intimité humide et chaleureuse. Je lui pétris les seins. Elle se penche sur moi et m'embrasse en murmurant "Ah, mon amour. C'est bon. Je t'aime mon chéri. Merci de me donner tout ce plaisir. À moi, ta vieille mère qui n'est même pas belle et...". Je l'arrête d'un baiser " Tais-toi, maman. Tu es la plus belle des mamans. C'est moi qui te remercie de tout le plaisir que tu me donnes. Tu aurais pu refuser hier soir. Je t'aime, maman". On continue notre chevauchée fantastique. Mes mains sont descendues sur les fesses de maman. Je les ouvre. De nouveau un doigt pénètre son anus.  Nouveau gémissement. " Maman, Papa te prenait par derrière?" je lui demande. "Tu veux dire s'il me sodomisait?"."Oui, c'est ça" dis je, content d'avoir appris un mot dont je n'étais pas sûr de la signification. "Oui, mon chéri il m'enculait à chaque fois qu'on avait des rapports. Il m'éjaculait souvent dedans"."Tu aimais bien te faire....enculer?". Dis je en hésitant à prononcer le mot tellement je l'associe mal avec ma mère. "Oui, j'adorais ça.  Je me rappelle la première fois qu'il a voulu le faire je l'ai traité de tous les noms. Je lui disais qu'il était malade, qu'il aille se faire soigner. "mais Paquita, il n'y rien de mal à ça. Au contraire tu vas avoir un plaisir encore plus fort"."Mais c'est sale, je lui disais. Ce n'est pas une voie naturelle pour faire l'amour"."Tu me ferais tellement plaisir, Paquita. Et puis,tu verras que toi aussi tu prendras beaucoup de plaisir également". "J'ai accepté car j'aimais beaucoup ton papa et je voulais toujours lui faire plaisir. Je sentais que là je lui offrais un cadeau merveilleux. Tu aurais vu sa joie quand j'ai dit oui. Il m'a léché longtemps, il a commencé par mettre un doigt puis deux. Ensuite il s'est mis derrière et m'a enculé doucement". "Ça t'a fait mal?"."La première fois ça m'a fait mal quand il m'a pénétré

Marseillan12
Vues: 235 · Ajouté: 366 jours avant

J'obtempère sur le champ. Ma queue est dressée et c'est à mon tour d'être gêné de montrer ma virilité à ma maman. Mais elle n'est pas offusquée du tout. Elle s'allonge à côté de moi, les jambes du côté de ma tête ce qui me donne l'avantage de voir sa toison. Sa tête se penche sur mon sexe et sa bouche se referme dessus. Elle commence ses mouvements de bas en haut lents et appuyés comme cette nuit. Mais là, je vois sa bouche grande ouverte pour recevoir mon sexe. Comme la nuit d'avant une main caresse mes testicules et descend jusqu'à mon anus. Je sens qu'un doigt le pénètre. C'est merveilleux. Pendant qu'elle poursuit sa fellation, ma main droite se pose sur sa chatte. Elle replie une jambe et écarte les cuisses pour me faciliter mon attouchement. Mon médius rentre dans chatte encore mouillée. Elle geint en continuant la pipe. Ma main descend et trouve l'anus. Elle accélère son mouvement. Ma main gauche passe derrière sa tête. Je la caresse doucement. Je sens ses cheveux courts et drus, légèrement colorés en blond. Je la trouve séduisante et incroyablement indécente dans cette position: nue, cuisses ouvertes, sexe et anus offerts, faisant une pipe à son fils. Une femme de 55 ans qui suce son garçon de 15 ans. Il n'y a plus de pudeur ni de honte. Simplement un homme et une femme cherchant leur jouissance en essayant d'en donner à l'autre. Je sens arriver l'orgasme et maman aussi car elle ralentit. Je jouis dans sa bouche. Elle gémit en recevant mon sperme. Il me faut bien 5 ou 6 spasmes pour ressentir cette impression de plénitude qui suit l'orgasme. Maman a encore tout avalé. Elle joue avec sa langue de mon sexe qui retombe doucement. Elle m'embrasse les testicules, pose de petits baisers sur mon gland encore luisant,  descend sur les cuisses. Elle se lève, écarte mes jambes, les relève se met à plat ventre devant moi. C'est à son tour de me lécher l'anus vigoureusement. Aussitôt ma verge se redresse sous cette action. Une de ses mains me branle. Je suis de nouveau raide. Je vois sa tête bouger comme si elle disait "Oui". Elle ralentit et s'arrête. Elle se lève, me passe dessus et s'accroupit pour m'enfourcher. Elle descend vers mon sexe jambes écartées

Marseillan11
Vues: 258 · Ajouté: 366 jours avant

J'écarte ses fesses pour lui lécher l'anus mais la position ne s'y prête pas. Il faut qu'elle relève les jambes, qu'elle les écarte et qu'elle les renverse en arrière pour avoir accès à son petit trou. Je lui demande ce que j'attends d'elle mais elle me dit "Non, chéri, pas là". Un peu refroidis je lui demande "Mais pourquoi, maman? Tu as bien voulu cette nuit"." Oui, mais cette nuit tu ne voyais pas. Maintenant tu vois tout. Ce n'est pas bien qu'une maman montre son anus à son garçon"."Mais maman, j'ai très envie de te donner du plaisir. Ça m'excite énormément de te lécher cet endroit. Il n'y a rien de mal". À force d'arguments elle finit par ouvrir ses fesses. Je peux contempler son anus légèrement ouvert. Il est auréolé de brun et est humide de ma salive et de son lubrifiant qui coule de sa chatte. Je la sens un peu honteuse de me montrer la partie la plus intime d'elle même. Mais son excitation balaie tout. Je pose ma langue sur son petit trou et le lèche comme un forcené. J'essaie d'introduire le bout de ma langue le plus loin possible. 
Maman est comme une folle. Elle gigote dans tous les sens. "Tu vois que c'est bon, maman. Ç'aurait été dommage de t'en priver!" je lui souffle. "oh oui, chéri, tu as raison. On peut tout se permettre avec ceux qu'on aime" termine t-elle par cette réflexion très juste. Ma langue laisse la place à mon médius qui rentre facilement dans le rectum. J'explore son conduit anal. En poussant un peu je sens la calotte fécale qui pointe. Ma langue remonte vers sa chatte et reprend le cunilingus. Mais c'en est trop pour elle. Elle ne peut plus retenir sa jouissance et elle explose dans ma bouche. Spectacle impressionant pour un garçon de 15 ans que de voir jouir sa maman. D'autant plus que c'est lui qui lui apporte cette jouissance. Je reste un moment comme ça à la caresser tendrement sur ses cuisses, son ventre, ses seins. C'est elle qui m'attire à elle "Viens chéri, mets toi sur le dos, je vais te sucer

Marseillan10
Vues: 305 · Ajouté: 366 jours avant

Ses auréoles de seins sont larges, de couleur foncée. Je me saisis de son sein gauche, celui qui est de mon côté et commence à le malaxer. J'approche ma bouche et je mordille son téton, le lèche et le suce. Maman gémit de plus en plus fort. Je passe à son autre sein qui subit le même sort. Je remonte un peu ma tête et j'embrasse maman à pleine bouche. Ma langue fouille la sienne. Elle ne se refuse pas, bien au contraire. Elle m'a saisit derrière la tête et c'est elle qui me pousse à prolonger ce long baiser. Je suis en feu. Ma queue a débordé de mon maillot de bain et elle me fait mal quand elle frotte sur l'élastique. Maman s'aperçoit de mon problème et c'est elle qui me retire mon maillot. Je vois que maman regarde avec envie mon sexe dressé à mort. Elle lui fait une petite caresse en passant et j'ai l'impression  de recevoir une décharge électrique. Je reprends l'exploration du corps de maman. Je descends ma langue sur son ventre. J'arrive à l'objet de tous mes désirs. Son pubis fourni apparaît. Je le lèche. Je trouve sa fente que j'écarte doucement et vois apparaître ses chairs rougeâtres et luisantes. Comme je l'ai dit à l'époque j'avais une notion théorique du sexe de la femme. Par contre je n'avais jamais caressé, gouté, senti ce fruit merveilleux. Maman gémit très fort tout en se retenant pour ne pas alerter le voisinage. Je m'aperçois que ma langue sur le clitoris lui procure une jouissance plus forte. C'est donc sur ce bouton que je m'active. D'ailleurs, ses mains derrière ma tête me force à rester à cet endroit. J'arrive à souffler "C'est bon, maman. Tu aimes?". "Oh oui mon chéri, continues c'est merveilleux". Je poursuis mon cunilingus en lui maintenant la chatte ouverte avec les doigts de la main gauche et comme la nuit d'avant je lui enfonce deux doigts de l'autre main. Je la sens qui se tend. "Tu vas jouir, maman?" je lui demande. "Oh oui, mon chéri, tu ne vas pas tarder à me faire jouir". "Je continue de la lécher en descendant encore. J'enlève mes doigts de sa chatte et je les remplace par la langue

Marseillan9
Vues: 211 · Ajouté: 366 jours avant

Avant midi c'est la plage et la baignade. Maman et ma tante ne savent pas nager mais elles se trempent toujours au bord de l'eau. Les vagues leur massent les jambes et quelquefois les submergent ce qui est prétexte à de franches rigolades. "C'est bon pour la cellulite" dit toujours ma tante. " Oui, ça tonifie" renchérit ma mère. On s'amuse comme ça tous ensemble pendant un bon moment. Mon frère est toujours là, quelquefois avec des copains et copines. Quelquefois également il y a les amis de mon oncle et ma tante. Des gens simples, sympas et drôles. Ah, que j'aime ces moments! Ensuite c'est le repas de midi que l'on prend toujours chez tonton et tata parce qu'ils ont une grande table. Maman amène ce qu'elle a préparé et c'est de nouveau un bon moment de détente. Après le repas c'est vaisselle pour tout le monde. Vient enfin le moment de la sieste qu'aujourd'hui j'attends avec impatience contrairement à d'habitude où j'ai l'impression de perdre du temps. Surtout que mon frère, lui n'a pas l'obligation de la faire. Lui, il a le droit de s'amuser avez ses copains. Je m'étends sur mon duvet. La couleur de la toile de tente donne une clarté orangée à la chambre. C'est étrange mais reposant. J'entends maman finir de ranger quelques affaires, puis à son tour elle entre dans la chambre, referme la fermeture Éclair et s'allonge sur son duvet à côté de moi. Elle a passé son maillot de bain une pièce. Aussitôt je me tourne vers elle qui est sur le dos. Je suis gêné pour lui faire part de mon désir qui est pourtant bien visible! Je mets une main sur son bras que je commence à caresser tendrement. Elle ne bouge pas. Je poursuis en remontant jusqu'à l'épaule. Je sens sa respiration s'accélérée. Maintenant c'est le cou, puis les joues, le visage. Je redescends sur sa poitrine et je lui masse les seins. Elle gémit "Tu veux que je continue" je lui souffle. Un "Oui" imperceptible. Ma main est sur son ventre. J'ai une grande envie de toucher sa chatte mais je me force à caresser longuement son ventre. N'y tenant plus je descends jusqu'à son sexe. Nouveau soupir plus appuyé. Je lui pétris l'entrejambe mais le tissu de son maillot me prive des sensations de la nuit. "Tu peux enlever ton maillot, maman s'il te plaît?". Elle s'exécute. Elle s'assoit, dégage les bretelles qui font apparaître ses gros seins. Elle se recouche et fait glisser son maillot jusqu'à ses pieds. Elle le retire complètement. Maman est nue! Et je la vois enfin en plein jour. Sa toison de couleur châtain est bien fournie

Marseillan8
Vues: 195 · Ajouté: 366 jours avant

Mon sexe est vers sa bouche. Je recommence à lui lécher la chatte. Elle me prend la queue dans la bouche et se met à la sucer une nouvelle fois. Elle écarte mes fesses, lâche mon sexe et me lèche l'anus. Je me redresse pour qu'il soit bien plaqué contre sa bouche. La caresse est une nouvelle fois magique. Je gémis. On continue ce petit jeu un moment et maman me dit "Prends moi mon chéri". Je me relève. Elle se met à quatre pattes. Je me place derrière. Je ne sais pas où elle veut que je m'enfonce: dans sa chatte ou dans son anus. J'approche mon sexe et c'est elle qui me dirige dans sa chatte. Je commence les coups de reins et comme tout à l'heure mon sexe sort de son nid. Je le remets vite pour ne pas perdre de plaisir. Maman geint doucement en me disant "Tu t'es encore trompé, mon chéri, tu t'es mis dans mon trou de balle. Mais continue, j'aime beaucoup la sodomie". Effectivement, je sens le resserrement de son anus autour de mon sexe. Je lui grimpe dessus pour être plus à l'aise. Maman a la tête dans son duvet qu'elle doit sans doute mordre pour ne pas crier. Nous jouissons ensemble. Je lui éjacule dans le rectum. Épuisé par nos efforts, nous nous écroulons sur nos duvets. On se prend dans les bras en se caressant le dos. Je lui roucoule des "Maman, maman c'était merveilleux". Elle me caresse les cheveux en murmurant "Oui, mon chéri, pour moi aussi c'était délicieux". Toutefois, je sens sa nature inquiète reprendre le dessus par les longs soupirs et les "Ah la la" qu'elle pousse. "Maman, tu ne regrettes pas?" je demande. "Non, mon chéri. Ne t'inquiète pas. Dors maintenant". En effet je ne tarde pas à m'endormir. Quand je me réveille Maman est déjà levée. Je me remémore ce qui c'est passé cette nuit et j'appréhende de voir maman en plein jour. Va t-elle m'en vouloir d'avoir profité d'elle? Je me lève, passe la tête par la fermeture de la porte de toile. Maman me voit et m'accueille avec un grand sourire "Tu es réveillé, mon chéri, tu as bien dormi" fait elle comme si rien ne s'était passé. " Oui, très bien. Toi aussi maman?" je dis en insistant sur la dernière phrase. "Oui, très bien, je n'ai même pas entendu ton frère rentrer". Je prends mon petit déjeuner qu'elle a préparé. Ensuite c'est la routine du matin habituelle: toilette, courses, pétanque

Marseillan7
Vues: 196 · Ajouté: 366 jours avant

"Non, chéri, n'allumes pas. On pourrait nous voir à travers la toile". Tout en continuant la fellation, elle me caresse aussi délicatement les couilles. Je sens un de ses doigts descendre le long de ma raie qu'elle ouvre à la recherche de mon anus. Quand elle l'a trouvé, elle y  enfonce son doigt. C'en est trop pour moi. Je lui jouis dans la bouche. Elle gémit en recevant ma jute mais continue la fellation en ralentissant simplement. Quand j'ai bien fini de jouir elle me nettoie le gland en le léchant. Elle remonte "Merci, maman. Ah, c'était bon" je lui dis en l'embrassant. " Tu recraches pas ma jute?"."Non, je l'ai avalé me répond elle. Cette fois, je l'embrasse sur la bouche pour sentir le goût de mon sperme. Elle ne me repousse pas. Ses lèvres ont un goût légèrement salé. Je glisse ma langue et elle répond à mon baiser en entrouvrant les lèvres. Je sens que ce baiser l'excite car elle gémit doucement. Mes mains partent à la découverte de son corps. Ses seins sont énormes. Je pince délicatement leur bout ce qui la fait gémir plus fort. J'ai très envie de descendre ma main vers sa chatte mais j'ai peur qu'elle refuse de se laisser caresser son intimité. Néanmoins, comme elle accepte de se faire masser les seins, je descends vers son ventre. Toujours pas de refus. Je pousse ma main jusque sur sa chatte. Le gémissement se transforme en râle. Je sens les poils de son sexe. J'introduis un doigt dans sa chatte. Elle ouvre les cuisses pour mieux me laisser pénétrer. J'abandonne sa bouche que je continuais d'embrasser et je descends lentement vers le bas de son corps. Je lui tète les seins, les mordille. Elle se tend. Je poursuis. Je lèche son nombril. J'arrive à sa chatte. J'écarte sa vulve pour sucer le clitoris. Mon cunilingus lui procure un plaisir énorme. Je lui écarte bien les cuisses en lui demandant de relever ses jambes. Cette position me permet de lui lécher la raie des fesses. J'écarte ses fesses et ma langue trouve son anus. Je le lèche en essayant de faire pénétrer ma langue dans l'orifice. L'anus a un petit goût amer que j'aime bien. Maman est au bord de l'extase. Elle me caresse la tête, la pousse vers elle pour que j'appuie plus ma bouche. Mon sexe est de nouveau dressé. Je l'enjambe pour me retrouver en position de 69

Marseillan6
Vues: 178 · Ajouté: 366 jours avant

Je n'aurais jamais imaginé que ma mère se caresse autant. "Tu fais ça où?" je lui demande. "Principalement dans ma chambre le soir quand je suis couchée.  D'autres fois quand je me lave dans la cuisine". " Je ne t'ai jamais entendu gémir comme tu le faisais ce soir"."Oui, je fais attention à ne pas faire de bruit. Et toi tu te masturbes me demande t-elle. Je sens dans sa voix une pointe d'amusement. "Oui je me branle tous les jours"."Moi, je le savais que tu te branlais car je retrouve ton sperme quelquefois sur tes draps!". Je me sens pris en faute "Tu sais à ton âge c'est normal de se masturber. Où as tu appris?". Je lui explique "Quand j'étais à la colo, j'entendais mes copains gémir le soir. Un jour j'ai demandé à un copain ce qu'ils faisaient. "Ils se branlent" me dit-il. "Ça veut dire quoi, je lui demande"."Ben ça veut dire qu'ils se tapent une queue. T'as jamais fait?"."Ben non" je lui réponds un peu embêté. "Tu peux me montrer comment on fait?"."Bon d'accord, tournes toi et baisses ton pyjama". J'ai obéit et il a pris mon zizi entre le pouce et l'index et l'a branlé. C'était trop bon, j'ai joui tout de suite. Mais je n'avais pas de sperme. Je lui ai demandé de recommencer. Il était pas trop d'accord  mais comme j'ai insisté il m'a branlé une nouvelle fois". "Je pensais pas que tu avais appris ça là bas". On reste un moment silencieux et puis je demande à maman "Maman, tu peux me sucer s'il te plaît, c'était tellement bon ce que tu m'as fait tout à l'heure"."Non mon petit, pas maintenant. Il faut dormir". J'insiste "Allez, M'man rien qu'une fois. S'toplait. Je pourrai pas dormir autrement". " Bon, mais après tu dors hein!"."Oui maman". Je l'entends se déplacer. Elle doit se mettre à quatre pattes. Sa main touche mon sexe, le masturbe doucement. Je sens quand elle met mon sexe dans sa bouche. La caresse est merveilleuse, chaude et humide. Sa langue enveloppe mon gland et lui prodigue cette douce caresse. Elle monte et descend lentement en appuyant bien sa langue sur le gland. Sa bouche engloutit toute la longueur de ma verge. Sans voir je sens ses lèvres qui touchent mon pubis. De plus il me semble sentir mon gland toucher le fond de sa gorge. "Ah, maman, je gémis, tu suces bien, c'est trop bon. Je peux allumer la lampe électrique? Je voudrais te voir faire

Marseillan5
Vues: 199 · Ajouté: 366 jours avant

Ma jouissance provoque la sienne. Maman jouit aussi. Je me retire. Pour me remercier elle m'embrasse et là, stupeur, s'aperçoit que c'est son fils qui vient de lui faire l'amour. Ça la dégrise d'un coup! Elle réalise qu'elle vient de tailler une pipe à son propre fils. C'est lui qui lui a léché la chatte et l'anus. Lui qui l'a prise par derrière et qui l'a enculée. La révélation est trop forte. Elle éclate en sanglots."Mon Dieu, qu'est ce que j'ai fait?répète elle. "Tu pouvais pas dire que c'était toi, idiot!". "Maman, calme-toi je lui dis."On n'a rien fait de mal. Pour moi c'était trop bon. On ne sera que tous les deux à le savoir. Ce sera notre secret. C'était bien pour toi aussi, non?"."Oui, mais tu te rends compte. Tu es mon fils quand  même! Une maman ne fait pas ça avec son fils!" dit elle scandalisée. "Tu sais ça arrive plus souvent que tu ne le penses. Ça s'appelle l'inceste. Si ça a un nom, ça prouve que ça existe! Et qui a dit que c'était mal?"."Depuis que ton mari est mort tu fais comment, tu te masturbes! Tu crois que c'est mieux!" je continue la colère me prenant face à son refus d'accepter un court instant de plaisir. "Chut, moins fort me dit elle, on va nous entendre. Allez couchons nous". 
On se recouche, chacun a nos pensées. Au bout d'un moment je lui demande "Maman, tu regrettes ce qui s'est passé?"."Non, chéri, c'était très bon, ça m'a permis de me détendre. Je m'aperçois que rester sans sexe ce n'est pas bon. Tu as raison, la masturbation n'est pas suffisante. J'ai besoin d'un homme de temps en temps"."Tu sais maman. J'aimerai bien être cet homme là! Tu m'as donné le prénom de papa. C'est pour que je le remplace, non?"."Oui, chéri, je n'avais pas pensé à ça"."Maman"."Oui, chéri?"."Tu te masturbes souvent?". C'est le genre de question que je n'aurais jamais osé poser à ma mère avant cette soirée. Et si j'avais eu l'audace, je n'ose imaginer la réponse. Mais on dirait que quelque chose s'est relâchée en elle. Je la sens moins sur le qui vive. "Oui chéri, je me masturbe presque tous les jours". Je peux dire que je tombe de haut.

Marseillan4
Vues: 199 · Ajouté: 366 jours avant

La caresse est merveilleuse. C'est chaud et humide. Je lui pétrit les fesses et la chatte en même temps qu'elle taille sa pipe. Je sens que je ne vais pas tenir longtemps. En effet, j'éclate dans sa bouche. À chaque spasme qui lui envoie ma jute, elle gémit. Elle avale tout. Je la relève doucement, lui demande de se mettre sur le dos en écartant les jambes. Une fois dans cette position, je descends le long de son ventre jusqu'à sa toison. J'écarte sa chatte et ma langue commence à lécher. Elle gémit plus fort. Je mets un doigt puis deux dans le vagin qui est tout mouillé et commence un mouvement de va et vient. Elle gémit bouche fermée. Continuant à la sucer, je glisse un doigt dans la raie du cul pour trouver son anus dans lequel j'enfonce un doigt ce qui la fait carrément hurler."Chut, moins fort, on va nous entendre" je fais. "Oh oui mon chéri excuses moi mais c'est tellement bon. Tu peux mettre ta queue dans ma chatte, s'il te plaît, ça fait longtemps que tu ne l'a pas fait". Là je réalise qu'elle me prend pour son mari. Je ne la détrompe pas. "Oui, mets toi a quatre pattes, je vais te prendre par derrière". Elle obéit et je m'approche d'elle en repérant son vagin avec mes doigts. De son coté elle a passé une main entre ses cuisses,  prend mon sexe et le guide dans sa chatte. Au début je m'active timidement puis mes coups de reins deviennent plus forts. Ses gémissements s'accentuent également. Soudain mon sexe sort de son orifice. Vite j'essaie de le remettre pour ne rien perdre de notre plaisir. Mais la sensation n'est pas la même. La chaleur et la douceur de la chatte ont fait place à une sensation de resserrement de ma queue. Maman aussi  n'a pas la même façon de gémir. Elle laisse échapper un cri de douleur en disant "Chéri, tu t'es enfoncé dans mon rectum. Tu es en train de me sodomiser". Confus, je lui dis que je vais me retirer mais elle dit "Non, reste c'est agréable là aussi. Ça faisait longtemps également que tu ne m'avais plus prise de cette façon. Ah c'est bon chéri. Plus fort, plus fort". Ses exhortations et le frottement de mon sexe dans l'anneau de son anus décuplent mon plaisir et bientôt je me répands de nouveau en elle. Cette fois c'est le rectum qui recueille ma jute

Marseillan3
Vues: 179 · Ajouté: 366 jours avant

Je l'enlève comme je peux car je n'ai pas l'habitude d'enlever les robes des filles surtout quand elles sont éméchées. Ma mère se retrouve en slip et soutien gorge. D'un coup le sang me monte à la tête. Je n'ai jamais désiré ma mère qui est à cette époque une femme plutôt ronde avec de grosses mamelles. Ses jambes sont un peu enrobées de cellulite mais elles sont lisses avec un léger duvet blond ce qui les rend attirantes. De la voir à demi nue et quasi inconsciente de la situation me fait bander comme un taureau. "Attends, maman je lui dis, je vais enlever ta culotte et ton soutien gorge et tu pourras aller te coucher". Comme c'est moi qui maîtrise la situation, je lui baisse sa culotte et lui enlève son soutien gorge. Elle est à poil devant moi. J'ai le feu partout. J'essaie de mater un maximum, mais dans la faible clarté de la lampe, réglée au minimum, je ne la vois pas bien. Je la guide vers la chambre. Je la tiens par les hanches. Je profite justement de cette pénombre pour lui toucher le cul, ses seins et frôler sa chatte poilue. Elle se baisse et s'étale sur son duvet en soupirant. J'éteins la lampe et me glisse à côté d'elle. Je la laisse s'endormir et commence à lui caresser la chatte. D'abord timidement, je m'enhardis à lui mettre un doigt dans le vagin. À ma grande surprise il est humide. J'ai entendu dire que les filles mouillaient quand elles étaient excitées. C'est le cas de maman qui gémit sous la caresse. J'explore sa fente, trouve le clitoris dont mon copain Arnold m'a parlé. Lui, c'est un expert en femme et moi qui n'ai pratiquement jamais touché de fille jusqu'à présent je peux dire que je connais bien leur anatomie grâce à ses "leçons". Lui il adore leur lécher la chatte. Je retourne maman sur le côté droit car j'ai envie d'explorer aussi son derrière. Une fois retournée, je lui écarte les fesses, descends jusqu'à son anus et enfonce un doigt. Maman gémit plus fort. Je garde un doigt dans son trou de balle et repasse une main devant pour la masturber. "Tu aimes, je demande à maman." oh oui, chéri continue" dit elle dans un demi sommeil. Je poursuis mes attouchements qui lui font de l'effet et je  lui demande sans trop y croire "Tu peux me sucer? . Mais à ma grande surprise elle se redresse, se met à côté de moi, descend sa tête vers mon sexe qu'elle prend dans sa bouche

Marseillan 2
Vues: 244 · Ajouté: 366 jours avant

Je l'enlève comme je peux car je n'ai pas l'habitude d'enlever les robes des filles surtout quand elles sont éméchées. Ma mère se retrouve en slip et soutien gorge. D'un coup le sang me monte à la tête. Je n'ai jamais désiré ma mère qui est à cette époque une femme plutôt ronde avec de grosses mamelles. Ses jambes sont un peu enrobées de cellulite mais elles sont lisses avec un léger duvet blond ce qui les rend attirantes. De la voir à demi nue et quasi inconsciente de la situation me fait bander comme un taureau. "Attends, maman je lui dis, je vais enlever ta culotte et ton soutien gorge et tu pourras aller te coucher". Comme c'est moi qui maîtrise la situation, je lui baisse sa culotte et lui enlève son soutien gorge. Elle est à poil devant moi. J'ai le feu partout. J'essaie de mater un maximum, mais dans la faible clarté de la lampe, réglée au minimum, je ne la vois pas bien. Je la guide vers la chambre. Je la tiens par les hanches. Je profite justement de cette pénombre pour lui toucher le cul, ses seins et frôler sa chatte poilue. Elle se baisse et s'étale sur son duvet en soupirant. J'éteins la lampe et me glisse à côté d'elle. Je la laisse s'endormir et commence à lui caresser la chatte. D'abord timidement, je m'enhardis à lui mettre un doigt dans le vagin. À ma grande surprise il est humide. J'ai entendu dire que les filles mouillaient quand elles étaient excitées. C'est le cas de maman qui gémit sous la caresse. J'explore sa fente, trouve le clitoris dont mon copain Arnold m'a parlé. Lui, c'est un expert en femme et moi qui n'ai pratiquement jamais touché de fille jusqu'à présent je peux dire que je connais bien leur anatomie grâce à ses "leçons". Lui il adore leur lécher la chatte. Je retourne maman sur le côté droit car j'ai envie d'explorer aussi son derrière. Une fois retournée, je lui écarte les fesses, descends jusqu'à son anus et enfonce un doigt. Maman gémit plus fort. Je garde un doigt dans son trou de balle et repasse une main devant pour la masturber. "Tu aimes, je demande à maman." oh oui, chéri continue" dit elle dans un demi sommeil. Je poursuis mes attouchements qui lui font de l'effet et je  lui demande sans trop y croire "Tu peux me sucer? . Mais à ma grande surprise elle se redresse, se met à côté de moi, descend sa tête vers mon sexe qu'elle prend dans sa bouche

Marseillan1
Vues: 216 · Ajouté: 366 jours avant

Fin des années 60, nous allions camper ma mère, mon frère âgé de 2 ans de plus que moi dans un camping au bord de mer. Nous avions une tente que nous montions avec l'aide de mes grands frères qui nous amenaient en voiture avant de repartir et revenir nous chercher 4 semaines plus tard. Cette année mon oncle, ma tante, mon cousin et ma cousine étaient venus nous rejoindre quelques jours après notre arrivée. Comme nous leur avions réservés un emplacement, leur tente était proche de la notre. Le soir nous sortions en famille sauf mon frère qui rejoignait ses copains et copines pour rentrer à une ou deux heures du matin. J'aimais beaucoup ces sorties. Les grands blaguaient entre eux et mes cousins et moi éclations de rire des bêtises que l'on se disait. Un soir, nous sortons comme d'habitude et mon oncle invite tout le monde à manger une glace dans un bar ouvert sur la mer. Je ne sais pas qu'elle en est la raison, mais ce soir là mon oncle commande une bouteille de rosé pour les grands. À l'époque de nos 15 ans, pas question pour nous de boire du vin! D'ailleurs je dois dire qu'à cette époque-là je n'aimais pas le vin. Mon oncle sert un verre à ma tante et à ma mère qui n'ayant ni l'une ni l'autre l'habitude de boire commencent à rire d'un rien. J'avoue que je suis heureux de voir rire ma mère car ce n'est pas souvent le cas. Il faut dire que ma mère à été veuve très jeune. Depuis elle n'a jamais eu personne dans sa vie se consacrant à ses enfants. Bref, la soirée se termine et on rentre tant bien que mal à nos tentes. Les grands titubent un peu, rigolent, parlent fort...On se sépare, j'allume la lampe à gaz suspendue à l'entrée de la tente, lève la fermeture Eclair et nous rentrons, maman quelque peu pompette suivant son expression. Je me déshabille et je vais pour rentrer dans la chambre de toile que nous partageons quand je vois que maman est toujours habillée. Elle n'a pas fait un geste pour se dévêtir. Bon, me dis-je il va falloir que je l'aide. "Allez maman, je vais t'aider à te déshabiller. Ne bouges pas". Je passe derrière elle pour baisser la fermeture Éclair de sa robe que je fais glisser par dessus sa tête. 

Interêts couple sans tabous et prêt à goutter à tout Nous voulons faire de nouvelles expériences avec d'autres couples, des femmes, des hommes et découvrir de nouvelles sensations avec des personnes qui ont plus ou moins la moitié de notre age .... Nous sommes aussi attirés par l'inceste en toute légalitée We love insest, cam to cam dan1418@hotmail.com couple without taboos and ready to drip at all We want to make new experiences with other couples, women, men and discover new sensations with people who have more or less half of our age.... We are also attracted by incest legally

J'ai couché avec mon fils no1
Vues: 2312 · Ajouté: 413 jours avant

Moi c'est Julie et j'habite près de Bordeaux. J'ai la quarantaine passée et cette histoire m'est arrivée il y a quelques mois. Je suis divorcée et vis seule avec mon fils Stéphane, 20 ans. Il m'arrive d'avoir des aventures d'un soir, mais depuis mon divorce, je ne me suis plus jamais engagée pour une relation de longue durée ; j'ai pris goût à ma liberté sexuelle. Je suis brune, cheveux courts, 1m65 pour 55 kilos et des formes assez généreuses et naturelles.
Un samedi soir, Stéphane avait invité sa petite amie du moment, Marine, une jolie jeune fille avec quelques formes là où il faut. Tous les deux sont étudiants en sciences et j'avoue qu'ils forment un joli couple. Fatiguée après une dure semaine de travail, je suis partie me coucher vers 23 heures, laissant les 2 tourtereaux au salon. A peine couchée, je me suis aussitôt endormie. Vers 1 heure du matin, je me suis réveillée, assoiffée. Ma bouteille d'eau au pied du lit étant presque vide, j'ai dû me lever et descendre à la cuisine. Arrivée au bas de l'escalier, je vis à travers la porte vitrée du salon mon fils et sa copine en plein coït sur le canapé. Ils ne s'étaient pas rendus compte que j'étais revenue. Surprise et un peu en colère qu'ils fassent l'amour au

J'ai couché avec mon fils no2
Vues: 688 · Ajouté: 413 jours avant

no 2
salon au lieu d'aller dans leur chambre, je restais à les regarder sans bruit, oubliant ma soif. Marine était couchée sur lui et remuait son bassin tout en lui roulant des pelles. Mon fils se contentait de lui caresser le bas du dos. Ma surprise passée, j'ai commencé à prendre goût au spectacle donné et sentie l'excitation monter en moi. J'ai passé une main dans ma culotte pour me titiller le clito. C'était une vision très érotique. Leurs vêtements étaient étalés sur le sol. Le dessous de Marine était sur la table basse entre les verres que nous avions utilisés plus tôt. J'avais sûrement loupé des préliminaires très chauds. Ils étaient vraiment sûres d'eux pour s'adonner à pareille occupation alors que je dormais à l'étage au-dessus et risquais de débarquer à tout moment. Le couple a fini par changer de position et mon Stéphane a pénétré sa compagne en levrette. Il enfonça sa jolie queue protégée d'une capote dans le vagin de Marine qui, appuyée sur l'accoudoir du canapé gloussait à chaque fois qu'il lui rentrait dedans. Je devenais folle et commençais à m'imaginer à la place de cette coquine. Moi, prise par mon propre fils, c'était une chose à laquelle je n'avais jamais pensé, loin de moi cette idée jusqu'à ce soir-là. Je décidais finalement de les laisser terminer leurs jeux d'adultes et regagnai mon lit. Avant de m'endormir, je me suis caressée et octroyée un orgasme comme jamais, en pensant à mon fils me faisant l'amour, puis m'endormis satisfaite, les doigts trempés de mouille.
Le dimanche se déroula normalement. Marine déjeuna avec nous. Chacun faisait comme si rien ne s'était passé. Eux, comme s'ils n'avaient rien fait et moi, comme si je ne savais rien. Marine nous quitta en fin d'après-midi. Vers 22h30 je suis montée me coucher. Une nouvelle semaine de travail s'annonçait dès le lendemain. Nue sous ma couette, je lisais un roman quand Stéphane toqua à ma porte. Il vint s'asseoir près de moi sur le bord du lit en caleçon et t-shirt. On discuta un peu de banalités, puis la conversation prit une nouvelle tournure, son visage changea d'expression, devenant presque grave.
- Maman, je sais que tu nous a vu hier soir. Je t'ai aperçu en train de te caresser en nous matant.
- Oui... c'est vrai."
Répondis-je un peu honteuse.
"- Tu es belle Maman."

J'ai couché avec mon fils
Vues: 840 · Ajouté: 413 jours avant

no3 Sa main passa sous la couette et se posa sur ma hanche. L'excitation m'envahit. Il tira la couette et me découvrit entièrement nue. Il ôta ses vêtements. Il bandait comme un taureau.
Sans un mot, je me mis à le sucer avec envie. Stéphane avait fermé les yeux et me caressait les cheveux. Puis il me fit m'allonger pour me lécher. Je regardais le plafond et voyais plein d'étoiles, sentant la langue de mon fils qui me faisait du bien, et gémissais de plaisir. Puis il se positionna sur moi. De la main, je guidais son sexe vers mon ouverture. Il s'enfonça en moi doucement. Je refermais mes jambes, enlaçant son bassin. Les yeux dans les yeux, on s'embrassait à pleine bouche. Je le sentais entrer et sortir. On changea de position et je vins le chevaucher, assise sur sa queue. Je remuais tandis que ses mains parcouraient mon corps. C'était bon. Enfin, il me prit en levrette. A quatre pattes sur le lit, je m'accrochais à un pan de la couette, bousculée par la fougue de mon propre fils, je lâchais mes cris :
"- Aaaah ! C'est bon ce que tu me fais mon chéri ! Continues comme ça !"
Ses bourses tapaient contre mes cuisses, mes seins qui pendaient au-dessus du matelas, ballotaient dans le vide. L'orgasme tout proche, mon bassin se contracta :
"- Oui mon amour ! tu vas me faire jouir !
- Moi aussi Maman, je viens !"
Stéphane explosa en moi dans un râle de délivrance qui envahit la pièce. Je sentais son sperme chaud remplir mon ventre. Ses vas-et-viens cessèrent et il se retira de mon emprise avant de se laisser tomber de tout son long sur le lit à mes côtés. Nous étions tous les deux hagards, le souffle haletant. Je finis par rompre le silence :
"- Et bien mon chéri, c'était génial. Elle en a de la chance Marine.
- C'est vrai, tu trouves vraiment ?
- J'avais plus connu une telle sensation depuis ma nuit de noces avec ton père."
On s'embrassa et on dormit ensemble. Enfin, dormir est un bien grand mot. On remit ça deux fois de plus pendant la nuit. Le réveil du lundi matin fut un peu difficile physiquement, mais c'est avec un large sourire que je partit au bureau.

MSG
Vues: 222 · Ajouté: 435 jours avant

Slt Fabien ton site et virement génial

SPONSORS



SPONSORS



créer un forum